Tag Archives: how to tenderize steak tips

Pentagram (US-amerikanische Band)

Pentagram ist eine der ältesten Untergrund-Bands der Heavy-Metal-Geschichte. Die im Jahr 1971 gegründete, mit Unterbrechungen bis heute bestehende Band aus Woodbridge, Virginia (USA) spielt einen von Black Sabbath beeinflussten Doom Metal. Die Band blieb, trotz ihrer bedeutsamen Prägung des Genres, rein kommerziell gesehen, erfolglos.

Die Vorgeschichte von Pentagram reicht zurück bis in das Jahr 1970, als Bobby Liebling der Band Space Meat aus Washington, D.C. beitrat, welche daraufhin in Stone Bunny umbenannt wurde. Weitere Mitglieder der Band waren John Jennings (Gitarre), Greg Mayne (Bass) und Geof O’Keefe (Schlagzeug), die alle später bei Pentagram auftraten. Bereits nach kurzer Zeit stieg Liebling, dessen harter Gesang nicht zum melodiösen Material von Jennings passte, wieder aus. Die anderen drei Musiker benannten sich erneut in Space Meat um, lösten sich aber kurze Zeit später auf.

Im Herbst 1971 kamen Bobby Liebling (Gesang), der zu diesem Zeitpunkt Mitglied einer Gruppe namens Shades of Darkness war, und Geof O’Keefe, nun an der Gitarre how to tenderize steak tips, erneut zusammen. Gemeinsam mit Vincent McAllister (Bass) und Steve Martin (Schlagzeug) kam es zur Bandgründung unter dem Namen Pentagram. Als Einflüsse werden UFO, Uriah Heep, Sir Lord Baltimore, Blue Cheer, The Frost, Groundhogs und Stray genannt. Die Einflüsse von Black Sabbath setzten sich erst später durch.

Nach etwa einem Monat trat auch John Jennings der Band bei und gab ihr eine zweite Gitarrenstimme. Dadurch kam es zu Umstellungen in der Besetzung: Steve Martins vom Jazz beeinflusster Schlagzeugstil wurde unpassend, Goef O’Keefe übernahm. Unter dieser Besetzung konnte man sich zwar auf einen Stil einigen, jedoch stieg John Jennings schon nach einer legendären Probe wieder aus. Aus diesem Grund wechselte nun Vincent McAllister zur Gitarre und Greg Mayne, der ebenfalls schon bei Stone Bunny dabei war, übernahm nun den Bass. Auf diese Weise entstand das eigentliche klassische Pentagram Original-Line-Up, welches jedoch technisch gesehen das Vierte ist.

Nicht nur die Besetzung, sondern auch die Wahl des Bandnamens erfolgte nicht mit dem ersten Schritt. 1972, kurz vor der Veröffentlichung ihrer ersten Promo-Single Be Forewarned / Lazy Lady auf Intermedia im Sommer, benannten sich die vier, um nicht für Satanisten gehalten zu werden, in Macabre um. Da jedoch das Publikum Schwierigkeiten hatte, den Namen auszusprechen, folgten weitere Namensänderungen zu Virgin Death und Wicked Angel, bevor man zum Originalnamen Pentagram zurückkehrte.

Schon vor ihrem ersten Live-Auftritt am 8. oder 15. Dezember 1973 im Montgomery Junior College in Maryland wurden die beiden Independent-7″ Human Hurricane und das damals nicht veröffentlichte When the Screams come aufgenommen. Zu dieser Zeit war der Einfluss von Black Sabbath schon unüberhörbar geworden.

Mitte 1974 kam Randy Palmer als zweiter Gitarrist hinzu. In der Folge kam es zu mehreren Anläufen, nun doch einen Plattenvertrag zu erhalten. Pentagram war in Untergrundkreisen bereits weithin bekannt. Man war mit den Plattenfirmen Columbia und Casablanca Records im Gespräch. Entscheidend für das Scheitern der Vertragsgespräche scheint zu sein, dass Pentagram sowohl bei dem entscheidenden Treffen mit Sandy Pearlman und Murray Krugman, den Managern von Blue Öyster Cult, am 29. April 1975 untereinander verstritten, als auch bei jenem mit Gene Simmons und Paul Stanley von Kiss am 1. Dezember 1975 schlecht vorbereitet und verspätet waren. Doch 1975 stieg Palmer aus und damit versiegten auch alle kommerziellen Ambitionen der Band. Am 16. Dezember 1975 wurden Bobby Liebling und seine Freundin von der Polizei verhaftet. Daraufhin setzten sich die anderen Bandmitglieder am 30. Dezember 1975 mit ihrem Manager zusammen und beschlossen die Band zu verlassen. Da die Rechte am Namen Pentagram Bobby Liebling gehörten, konnten sie nicht unter diesem Bandnamen weitermachen. Im Sommer 1976 jedoch rekrutierten sie Marty Iverson als Gitarristen und beschlossen, Bobby Liebling eine weitere Chance zu geben. Ende des Jahres wurde der Versuch jedoch aufgegeben und so wurde Pentagram Ende 1976 aufgelöst.

Bereits ein Jahr nach dem Pentagram-Split Mitte 1978 begann Bobby Liebling, sich wieder mit Musik zu befassen, angeregt durch den Schlagzeuger Joe Hasselvander. Gemeinsam mit diesem, Richard Kueht (Gitarre), Paul Trowbridge (Gitarre) und Martin Swaney (Bass) tat man sich unter dem Namen Pentagram zusammen und veröffentlichte 1979 die Single Livin in a Ram’s Head / When the Screams Come. Auf Grund persönlicher Differenzen löste sich die Band dann allerdings im selben Jahr wieder auf.

Joe Hasselvander tat sich 1980 mit Lee Abney (Bass) und Victor Giffin (Gitarre) zu der Doom-Metal-Band Death Row zusammen. Als sich Bobby Liebling an einer der Bandproben beteiligte, entschloss man sich, ihn als Sänger einzusetzen. Lee Abney stieg aus und wurde durch Martin Swaney, abermals Bass, ersetzt. Auf Druck der Fans benannte sich Death Row 1984 schließlich doch in Pentagram um.

1985 war es schließlich so weit: Nach fast 15 Jahren veröffentlichte Pentagram unter dem Titel Pentagram ihr erstes Album, das später als Relentless bekannt wurde. Kurz vor der Aufnahme war Joe Hasselvander durch Stuart Rose ersetzt worden. Noch vor der Veröffentlichung ging Pentagram wieder ins Studio, um das 1987 nachfolgende Day of Reckoning aufzunehmen. Auf Grund geringen Label-Supports und Geldproblemen löste sich die Band 1988 jedoch erneut auf.

Für eine kurze Zwischenphase etablierte Bobby Liebling ein neues Pentagram-Line-Up, bestehend aus Randy Palmer (Gitarre), Teddy Feldman (Gitarre) und Greg Mayne (Bass), das jedoch keine Aufnahmen machte.

Bedingt durch das Interesse von Peaceville Records 1990, die Band zu signen und die ersten beiden Platten wieder zu veröffentlichen, entschlossen sich einige ehemalige Mitglieder zu einem neuen Versuch. Das Line-Up lautete nun wieder: Victor Griffin (Gitarre), Martin Iverson (Gitarre), Martin Swaney (Bass), Joe Hasselvander (Schlagzeug). Im März 1993 wurde Day of Reconing/Relentless als 7″ veröffentlicht, im August folgte Day of Reconing als Langspieler. 1994 folgte die Veröffentlichung von Be Forewarned. Die Band blieb mit diesem Line-Up bestehen, bis 1996 Joe Hasselwander, der schon vor 1993 bei Raven eingestiegen war und Cathedral als Tour-Schlagzeuger aushalf, die Band verließ. Auch Martin Swaney beendete sein Engagement, zog sich aber ganz aus dem Musikgeschäft zurück. Sie wurden durch Gary Isom am Schlagzeug und Greg Turley am Bass ersetzt. Die Band löste sich jedoch nach einigen weiteren Konzerten auf Grund von Drogenproblemen auf.

1998 kam auf dem kanadischen Label Downtime Recordings Human Hurricane heraus. Das Album beinhaltet alte und teilweise unveröffentlichte Tracks, war jedoch auf 1000 Stück limitiert und von schlechter Klangqualität.

Bobby Liebling und Joe Hasselvander begannen einige Zeit später erneut running hydration, sich für Pentagram zu engagieren – nun allerdings nurmehr zu zweit. Hasselvander schrieb den größten Teil des Materials und nahm alle Instrumente im Alleingang auf. Die Platte erschien 1999 unter dem Titel Review your Choices bei Black Widow Records. Unter dem gleichen Line-Up entstand auch der Nachfolger Sub-Basement im Dezember 2001.

Relapse Records veröffentlichten 2002 First Daze Here – The Vintage Collection mit heute nicht mehr erhältlichen und teils unveröffentlichten Stücken aus den 1970ern football graphic t shirts. Diese wurden von Bobby Liebling remastert und mit neuen Gitarren versehen. 2006 erschien der zweite Teil dieser Sammlung First Daze Here Too. Eine weitere Sammlung älterer Stücke ist das 2002 erschienene Turn to Stone und das nicht autorisierte Human Hurricane von 1998.

Nach der Veröffentlichung von Sub-Basement trennten sich Joe Hasselvander und Bobby Liebling erneut.

Aus diesem Grund entstand das 2004 veröffentlichte Album Show ’em How in abermals vollkommen neuer Besetzung. Bobby Liebling fand dieses Mal Unterstützung in Kelly Carmichael (Gitarre), Adam Heinzmann (Bass) und Mike Smail (Schlagzeug), allesamt Internal Void.

Bedingt durch das Verhalten von Bobby Liebling fiel 2005 ein Konzert in London aus.

2008 gab die Band ein neues Line-up bekannt, unter dem ein Jahr später auch weitere Konzerte sowie eine komplette Europa-Tour angekündigt sind: Bobby Liebling (Vocals), Russ Strahan (Gitarre), Gary Isom (Drums) und Mark Ammen (Bass). Nachdem ein Gig auf dem Hellfest in Frankreich ausfiel, gaben Pentagram ihr Deutschland- und gleichzeitig auch Europa-Debüt auf dem Hell’s Pleasure Metalfest am 18. Juli 2009. Weitere Club-Gigs in Europa zusammen mit Trouble wurden ebenfalls erfolgreich absolviert.

Russ Strahan (Gitarre) und Mark Ammen (Bass) gingen und wurden durch Langzeitveteran Victor Griffin und Greg Turley an Gitarre bzw. Bass ersetzt, seit Mai 2013 Gitarrist Matt Goldboroughund. Bei den folgenden Gigs wurde die DVD “When The Screams Come” produziert. Auch Gary Isom verließ die Band wieder, um erst von Tim Tomaselli (In dieser Besetzung wurde das Album zum vierzigjährigen Jubiläum der Band, “Last Rites”, eingespielt) und kurz darauf von Albert Born ersetzt zu werden.

Während der Tour für dieses Album stellte man in Finnland auch einen als “Live Rites” veröffentlichten Live-Mitschnitt her.

Im Juni 2012 wurde das Pentagram-Konzert im Kölner Gebäude 9 für die WDR-Sendung Rockpalast gefilmt, als Livestream übertragen und später auch im TV ausgestrahlt.

Der Artikel stützt sich auf Informationen aus dem englischen Wikipedia-Artikel und die Biographien bei All Music Guide und Relapse Records sowie auf die Encyclopedia Metallum.

Aage William Søgaard

Aage William Søgaard (29 December 1933 – 4 May 2010) was a Norwegian trade unionist and politician for the Labour Party.

He was born in Nes, Hedmark as a son of Martin Søgård (1898–1969) og sydame Ellen Myhre (1907–1963). He had modest education, and worked as a repair man at the factory Hedmark Tørrmelk in Brumunddal from 1955 to 1966. In his local branch (#98) of the union Norwegian Union of Food, Beverage and Allied Workers, he was the treasurer from 1957 to 1964 and chairman from 1964 to 1967. From 1966 to 1982 he worked full-time as secretary of the Norwegian Confederation of Trade Unions in Hedmark county. He then worked in high positions in Arbeidernes Opplysningsforbund from 1982 to 1999.

He was a member of Ringsaker municipal council from 1963 to 1967. He served as a deputy representative to the Parliament of Norway from Hedmark during the term 1969–1973. From 1971 to 1972 he met as a regular representative how to tenderize steak tips, filling the seat of Odvar Nordli who was a member of Bratteli’s First Cabinet. Søgaard was a member and secretary of the Protocol Committee.

He was a member of the municipal school board from 1967 to 1971 and the county school board from 1973 to 1977 goalkeeper gloves australia. He was a member of the regional board of the Norwegian Labour Inspection Authority from 1981 to 1983, and in Norwegian People’s Aid he was a member of the regional board from 1967 to 1981 (chairman since 1971), and deputy chairman nationwide from 1979 to 1983. He was a supervisory council member of the Norwegian Confederation of Trade Unions from 1967 to 1981, and a board member of the folk high school Arbeiderbevegelsens Folkehøgskole from 1967 to 1997. In sports he was the chairman of Brumunddal IL’s speed skating section from 1971 to 1975 and of the curling club Brumunddal CK from 1978 to 1981.

Forum politique mondial

Le Forum politique mondial « État moderne  : normes de la démocratie et critères de l’efficacité » est la plate-forme intellectuelle internationale permanente servant à la discussion et la définition pratique des tendances de l’évolution de l’état moderne, de son rôle dans l’assurance de la sécurité et de la stabilité du monde actuel.

Le Forum politique mondial « État moderne : normes de la démocratie et critères de l’efficacité » de 2010 continuera la discussion commencée en 2009 à la Conférence internationale « État moderne et sécurité globale » au sujet de ce comment un état moderne doit être, comment il doit évoluer et agir afin d’assurer d’un côté les libertés démocratiques et le bien-être de ses citoyens et un ordre mondial juste et stable de l’autre.

Le président de la Fédération de Russie Dmitri Medvedev, le premier ministre français François Fillon et le premier ministre espagnol José Luis Rodríguez Zapatero ainsi que plus de 500 hommes politiques et publics compétents, experts, représentants du business, de la science et de l’éducation de 20 pays du monde ont pris part au travail de la Conférence internationale de 2009.

Le Forum politique mondial « État moderne : normes de la démocratie et critères de l’efficacité » est organisé en conformité avec l’Ordonnance du Président de la Fédération de Russie N° 86-рп en date du « Sur l’organisation du Forum politique mondial » et se déroule dans la ville russe ancienne d’Iaroslavl, qui fête en 2010 son millénaire. Le Forum politique mondial se tient du 9 au 10 septembre 2010.

Les organisateurs du Forum politique mondial « État moderne : normes de la démocratie et critères de l’efficacité » sont Institut de la projection publique, Institut du développement moderne, Université d’état Démidov d’Iaroslavl.

Les langues de travail du Forum politique mondial « État moderne : normes de la démocratie et critères de l’efficacité » sont : russe, anglais, allemand, espagnol, italien, français, chinois, sud-coréen, japonais.

L’objectif principal du Forum politique mondial « État moderne : normes de la démocratie et critères de l’efficacité » est d’analyser le niveau de l’efficacité des états démocratiques modernes et de définir les critères de l’évaluation de cette efficacité ; de définir les normes des démocraties modernes et le rôle de l’état moderne dans la formation des mécanismes de réaction aux nouveaux défis à la communauté mondiale dans le cadre des systèmes de sécurité régionaux et globaux.

Dans le cadre du Forum politique mondial – 2010, quatre ateliers suivants travailleront :

I. « État comme outil de la modernisation technologique » ;

II. « Normes de la démocratie et diversité de l’expérience démocratique » ;

III. « Nouveaux défis et conception du droit international » ;

IV. « Systèmes régionaux de la sécurité globale ».

Le programme du Forum politique mondial « État moderne : normes de la démocratie et critères de l’efficacité » prévoit aussi une réunion inter-atelier au sujet du Traité sur la sécurité européenne.

I. L’atelier « État comme outil de la modernisation technologique » est consacré à l’étude des problèmes actuels de la modernisation des économies nationales, des questions du développement de l’infrastructure de haute technologie, de la rénovation qualitative du domaine industriel en entier. Présentement, la nécessité de la modernisation technologique est une des questions-clé de l’état moderne. L’état moderne est l’outil-clé de la modernisation technologique indépendamment des modèles de développement initiaux. L’échange de expérience internationale devient un maillon indispensable pour la définition des méthodes et des outils de développement les plus efficaces y compris pour la Russie selon les options prioritaires de la modernisation indiquées par le Président de la Fédération de Russie Medvédev D.A. : efficacité énergétique et développement de nouveaux types de combustible ; développement de l’énergie nucléaire ; technologies informatiques et spatiales ; santé publique et fabrication des médicaments.
Le modérateur de l’atelier est Valéry Fadéev, le directeur général de l’Institut de la projection publique, le Président de la Commission de la Chambre Publique de la Fédération de Russie pour le développement économique et l’aide à l’entreprise.

II. L’atelier « Normes de la démocratie et diversité de l’expérience démocratique » est consacré à l’analyse de l’efficacité des pratiques différentes de la construction des états démocratiques. La thèse principale de l’atelier est le droit irréfutable de chaque état à sa propre voie du développement démocratique : si le modèle de démocratie adopté dans un état particulier répond aux intérêts de ses citoyens, cet état est pleinement sécuritaire pour les pays voisins et le monde entier.

Le modérateur de l’atelier est Gleb Pavloskï, le président de l’Institut russe, le rédacteur en chef des éditions « Europe ».

III. L’atelier « Nouveaux défis et conception du droit international » est une plate-forme de discussion ouverte à des points de vue et conceptions différents sur les voies de perfectionnement de la base juridique internationale existante, les mécanismes et les pratiques de réglage de la coopération entre des entités différentes des rapports internationaux. L’objectif final des participants de cet atelier est de préparer les positions conceptuelles visant le renforcement de la base régulatrice des rapports internationaux, l’assainissement de l’ordre juridique international aux fins d’assurer un monde plus sécuritaire et le développement stable des états.

Le modérateur de l’atelier « Nouveaux défis et conception du droit international » est Iosif Diskin, le coprésident du Conseil sur la stratégie nationale, membre de la Chambre Publique de la Fédération de Russie.

IV. Le problème principal à discuter à L’atelier « Systèmes régionaux de la sécurité globale » est le rôle et la place des états modernes dans l’assurance de la sécurité globale et régionale – l’une des questions à l’ordre du jour de la communauté mondiale. L’atelier est consacré à la recherche d’un modèle actualisé du partenariat inter étatique dans le but de l’élimination des menaces communes à la sécurité régionale et globale, la recherche des remèdes aux menaces les plus douloureuses pour la communauté mondiale ainsi qu’à la construction des modèles d’un dialogue entre les civilisations et les nations.
L’objectif principal des participants de cet atelier est d’analyser les structures et les mécanismes d’assurance de la sécurité régionale et globale ainsi que de fixer les paramètres d’une nouvelle architecture assurant la sécurité du monde moderne compte tenu des conditions et des exigences du XXIe siècle. Le modérateur de l’atelier « Systèmes régionaux de la sécurité globale » est Igor Yurguens, le président du Conseil d’administration de l’Institut du développement moderne, membre de la Chambre Publique de la Fédération de Russie.

Le président de la Fédération de Russie D.A. Medvédev, le premier ministre espagnol J.-L. Rodrigues Sapatéro, le premier ministre français François Fillon ont pris part au travail de la Conférence internationale.

Les participants de la Conférence internationale ont discuté les nouvelles normes de la construction étatique et de la démocratie ainsi que ce comment un état moderne doit être, comment il doit évoluer et agir afin d’assurer d’un côté les libertés démocratiques et le bien-être de ses citoyens et apporter son obole dans la sécurité globale de l’autre.

A Iaroslavl se sont réunis plus de 550 représentants de 18 pays : Russie, Autriche, Grande-Bretagne, Hongrie, Allemagne, Danemark, Iran, Espagne, Italie, Canada

United States Home DISKERUD 10 Jerseys

United States Home DISKERUD 10 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

, Chine, Pologne, Slovaquie, États-Unis, Turquie, France, Sri Lanka, Japon.

Le 14 septembre 2009, les quatre plates-formes de discussion – ateliers suivants ont travaillé au sein de la Conférence internationale :

Atelier 1 : « Responsabilité sociale de l’état moderne comme facteur de la stabilité globale ».

Atelier 2 : « État moderne : diversité de l’expérience démocratique ».

Atelier 3 : « Coopération inter-étatique et efficacité des institutions globales ».

Atelier 4 : « État moderne contre le terrorisme, le séparatisme et la xénophobie ».

Le travail de la Conférence internationale était suivi par plus de 400 reporters de 156 chaînes de télévision et stations radio, mass média imprimés et Internet de différents pays du monde.

Le site Internet de la conférence internationale « État moderne et sécurité globale » ayant eu lieu le 14 septembre 2009 à Iaroslavl.

Iaroslavl est une ville russe ancienne fondée par le prince Iaroslav le Sage, le fils du baptiseur de la Russie – le prince Vladimir. L’histoire millénaire d’Iaroslavl a commencé en 1010 quand à l’endroit du confluent du fleuve Volga avec la rivière Kotorosl how to tenderize steak tips, pour la défense de la voie d’eau menant vers l’une des plus grandes villes de cette époque Rostov et pour le développement du commerce, une petite forteresse en bois a été construite. Iaroslavl est devenue la première ville chrétienne au bord de la Volga s’étant vite transformé en un centre important politique et administratif, culturel, commercial et artisanal et plus tard – en un centre industriel important.

Iaroslavl joue un rôle particulier dans l’histoire de la Russie. Il a été un allié de Moscou dans son aspiration à la réunion des terres russes autour de la capitale, a été un des piliers de la formation de l’état russe, de la formation de la conscience nationale et de la société civile. En 1380, les détachements d’Iaroslavl ont pris part à la bataille historique Kouikovskaïa. Au cours de la lutte contre l’intervention polonaise et suédoise, en 1612, Iaroslavl est devenu la capitale provisoire de la Russie. Ici, on a créé une autorité gouvernementale de toute la Russie – le « Conseil de la terre tout entière ». À partir des murs du monastère Spasso-Préobragenskï, la levée en masse sous le commandement des habitants de Nijni Novgorod Minin et Pogearskï est partie à Moscou pour lutter contre les envahisseurs polonais.

La mission historique d’Iaroslavl est immortalisée sur les armes de la ville qui représente un écusson en argent sur lequel se trouve un ours dressé sur ses pattes de derrière – symbole de la prévoyance et de la force. Dans ses pattes, l’ours tient une hache d’or, tandis que l’écusson est couronné du Chapeau de Monomakh. La représentation du Chapeau de Monomakh sur les armes était un signe distinctif des villes historiques ayant été la résidence des grands-ducs régnants.

Iaroslavl est une ville avec un riche patrimoine culturel. Au XVIIe siècle, les monuments remarquables d’histoire, d’architecture, de peinture ont été érigés à Iaroslavl : les églises de Nicolas Nadéine, de Nativité du Christ, d’Ilia le Prophète, de Jean le Précurseur, de Jean le Chrisostome etc. représentant l’école d’architecture et de peinture d’Iaroslavl. Au XVIIIe siècle, à Iaroslavl, on a inauguré le premier théâtre national à la portée de tout le monde en Russie sur les tréteaux duquel se produisaient les acteurs célèbres russes tels que : Strépétova P.A., Chtchepkin M.S., Moskvin I.M., Iermolova M.N., Stanislavskï C.S., Katchalov V.I. Un peu plus tard, le premier magazine provincial russe a vu le jour. C’est à Iaroslavl qu’on a découvert le manuscrit du monument le plus célèbre de la littérature russe médiévale – « Slovo o polku Igoreve » (« le Dit de la compagnie d’Igor ») et on a sauvegardé 3 des 20 icônes les plus anciennes.

Le destin de beaucoup de grands hommes est lié avec Iaroslavl. Le ténor d’opéra remarquable Léonid Sobolev est né ici. Le grand poète et l’écrivain russe Nicolas Nekrassov a passé ici son enfance et sa jeunesse. Iaroslavl garde la mémoire du fondateur de la science pédagogique Constantin Oushinskï, du peintre Alexis Savrassov. Au XXe sciècle, Iaroslavl a offert au monde la première femme-cosmonaute Valentina Térechkova. Le dessinateur Alexandre Petrov devenu en l’an 2000 lauréat du prix Oscar pour son film d’animation « Le vieillard et le mer » a étudié à l’école des beaux arts d’Iarislavl.

L’Iaroslavl actuel est le plus grand centre industriel et culturel sur la Volga comptant plus de 630 mille habitants. Les entreprises de la ville fournissent des moteurs automobile et tracteur, des produits pétroliers, des moteurs électriques, des produits techniques d’amiante, des tissus techniques, des peintures et vernis. 18 instituts de recherches scientifiques et d’études fonctionnent actuellement à Iaroslavl grâce auxquels les habitants d’Iaroslavl ont donné aux époques historiques différentes le premier camion russe, le premier trolleybus russe, le premier caoutchouc synthétique dans le monde, le premier moteur Diesel russe. Dans la ville fonctionnent : l’Université d’état Démidov d’Iaroslavl, l’Université technique, l’Université pédagogique Ouchinskï, l’Académie de médecine, l’École militaire supérieure antiaérienne et de missiles et l’École militaire supérieure de finances, 86 écoles d’enseignement général et 24 écoles sportives.

Iaroslavl fait partie de huit villes composant la Bague d’Or de la Russie – l’itinéraire touristique célèbre passant par les centres des métiers artisanaux ayant sauvegardé les témoignages de l’histoire et de la culture médiévale. Le centre-ville historique d’Iaroslavl est un site du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Il abrite 140 monuments d’architecture.

Augusto Matine

Augusto Matine est un footballeur portugais, né le 13 février 1947 à Lourenço Marques. Il évoluait au poste de milieu central wholesale baseball socks. Il est aujourd’hui reconverti en entraîneur de football how to tenderize steak tips.

Augusto commence sa carrière au Benfica Lisbonne dès l’été de l’année 1969. Pour sa première saison il n’est pas titulaire, mais il parvient à jouer huit rencontres dans la saison. Sa deuxième saison, il est utilisé comme joker mais n’arrive toujours pas à être titulaire, mais parvient à jouer quinze rencontres. bien qu’il ne joue pas énormément, il fait ses débuts en sélection nationale à l’âge de vingt-trois ans pendant sa deuxième saison au club.

Bien qu’il joue de plus en plus à Benfica et prend son envol, et part au club voisin du Vitória Setúbal. Il y joue presque la totalité des rencontres de championnat sans parvenir à marquer le moindre but. Principal titulaire du côté du Bonfim il revient du côté de Benfica la saison suivante. Augusto repart à Benfica dans l’espoir de jouer dans l’équipe titulaire, mais c’est un pari raté car il ne joue que huit rencontres.

Son retour à Setúbal, il le fête dès le début de la saison 1973-74 en y disputant tous les matchs du championnat, en y contribuant avec trois buts wholesale knee socks. Augusto est l’un des joueurs les plus importants de l’effectif. Les saisons défilent et sa place de titulaire ne prend pas un coup, il y dispute vingt-neuf rencontres la saison qui vient. Un Setúbal qui file les saisons dans la première moitié de tableau sans parvenir à une place européenne. Augusto effectue sa dernière saison au club pendant la saison 1975-76 où il inscrit vingt-cinq rencontres et un but.

Il change d’air et s’envole dans l’Algarve au club de Portimonense. Le club se classe 12e au cours de la saison, après vingt-cinq rencontres et deux buts, il ne rénove pas plus longtemps et part vers une destination inconnue.

La saison 1978-79 marque la signature de Augusto, mais cette fois pour un club de deuxième division. Il signe au Desportivo Aves, avant de finir avant-dernier du championnat, qui est motif de relégation. C’est pour cette raison que Augusto ne reste qu’une simple saison avant de partir voir ailleurs.

Après l’aventure à Aves, il commence ses affinités vers l’Estrela Amadora. Sa première saison il la finit dans la première moitié de tableau à la 7e comme la seconde saison. Il inscrit vingt rencontres et deux buts, avant que sa dernière saison de sa carrière qu’il effectue, il inscrit onze rencontres sans avoir marqué le moindre but.

Après sa carrière de footballeur terminée à l’Estrela, il vient aider à sauver le club de Amadora qui débute très mal le championnat en terminant à la quinzième place à la 22e journée. Augusto Matine prend en main l’équipe en après que Manuel Fernandes fut limogé. Il est aux commandes de l’Estrela Amadora contre Tirsense, pendant la 23e journée qui se finit sur un match nul (1-1). Depuis c’est Jesualdo Ferreira qui prend en main l’équipe jusqu’à la fin de la saison.

Il vient au poste d’entraîneur adjoint, seulement pendant la saison 2000-2001. Il est l’adjoint de Quinito limogé, puis de Carlos Brito. Malgré cela le club ne parvient pas à se sauver belt bag running, et finit relégué, et bon dernier du championnat du Portugal, après huit ans dans l’élite du football portugais.

Depuis il revient dans son pays d’enfance et quitte le Portugal pour le Mozambique, afin de développer le football dans son pays. En arrivant là-bas, il devient le successeur de Arnaldo Salvado à la place de l’équipe du Mozambique de football. Augusto prend en main la sélection le 11 décembre 2000. Il prend les Mambas après l’élimination du Mozambique aux tours préliminaires contre le Lesotho pour les qualifications à la coupe d’Afrique des nations 2002. Il espère une quatrième présence à la coupe d’Afrique des nations 2004, pour ces qualifications il hérite du Burkina Faso, du Congo et de la République centrafricaine. Ses débuts de qualifications commencent très mal, le Mozambique ne parvient pas à battre la République centrafricaine (1-1). La suite n’est pas plus prometteur et Augusto Matine démissionne de son poste après une défaite inespérée (0-3) contre le Congo pour son second match des qualifications.

Après son aventure de sélectionneur, il vient entraîner le club mozambicain du Ferroviário Maputo en remplaçant Francisco Ramos à la tête de l’équipe. Il est nommée entraîneur le 12 mars 2003, il a pour objectif de mener le Ferroviário a la reconquête du titre, qui a bien mal commencer par son prédécesseur. Il vient aux côtés de João Figueiredo (l’ancien entraîneur du CD Maxaquene), pour entraîneur adjoint. Le titre n’étant pas remporter comme prévu à la fin de la saison et le Ferroviário finit cinquième. La suite de son aventure avec le Ferroviário reste inconnu.

La fin de l’année 2010 approche et Augusto Matine est élu le nouvel entraîneur du Desportivo Maputo. Il prend en main l’équipe afin de disputer la Moçambola et signe un contrat de trois ans jusqu’au 31 décembre 2013 avec le club de Maputo.

Le 25 avril 2013 il est nommé directeur technique chargé de la formation au sein de la fédération mozambicaine de football.

Il fait son grand début en sélection pendant sa deuxième saison au Benfica Lisbonne, à l’âge de 23 ans. Il fête sa première sélection avec les lusitaniens le 10 mai 1970 contre l’Italie en match amical, où il rentre pendant le début de la deuxième mi-temps. Depuis, il est appelé contre le Danemark en fin de match, à la 72e où il rentre comptant pour les éliminatoires du championnat d’Europe de 1972.

Par la suite il n’est plus sélectionnée mais refait surface pendant l’année 1972, contre la Chypre où il joue la totalité de la rencontre, comptant pour les tours préliminaires à la Coupe du monde de 1974.

Il fait partie des sélectionnées pour disputer la Coupe de l’Indépendance du Brésil avec le Portugal, comme de nombreux autres coéquipiers benfiquistes. Augusto Matine n’ira pas plus loin qu’une neuvième sélection qu’il joue le 13 octobre 1973 contre la Bulgarie, une nouvelle fois comptant pour les tours préliminaires à la Coupe du monde de 1974.

Au total, il joue neuf rencontres internationales avec sa nation sans avoir marqué le moindre but entre les années 1970 et 1973.