Tag Archives: waterproof cover for bag

Hakim El Ghissassi

Si vous disposez d’ouvrages ou d’articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l’article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (, comment ajouter mes sources ?).

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hakim El Ghissassi, né en 1963, est un journaliste et écrivain marocain.

Spécialisé dans les problématiques relatives aux médias et au numérique, il est le directeur général de l’agence de communication et de production audiovisuelle Mediating, éditrice des magazines Sezame (en français) et Madarik (en arabe), ainsi que de sites et applications web. En 1998, il a aussi fondé le magazine français La Médina, qu’il a dirigé.

Hakim El Ghissassi est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po Paris) en Management des médias et du numérique[réf. nécessaire]. En 2003, il obtient un diplôme universitaire de troisième cycle « Laïcité et droit des cultes » à l’université Aix-Marseille III (Faculté de droit et de science politique)[réf. nécessaire]. En 2004, il suit un cycle de formation professionnelle sur la géopolitique de la criminalité à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) de Paris[réf. nécessaire]. En 1989, il suit une formation « Épistémologie et histoire des sciences » à l’université Pierre-et-Marie-Curie[réf. nécessaire], et en 1985, il obtient une licence de biologie végétale à l’université Mohammed V – Agdal de Rabat[réf. nécessaire].

Il est aussi patron de presse et directeur de publication des magazines Sézame (en français) et Madarik (en arabe). Il a fondé en 1998 le magazine La Medina et 2002 le magazine islam, histoire et cultures[réf. nécessaire]. En 2005, il a fondé l’agence de communication Mediating dont il est directeur général. Depuis février 2013, il fait partie de la Commission de sélection des programmes de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT). De plus, spécialiste de la stratégie web depuis 1998[réf. nécessaire], il a à son actif la création et la mise en ligne d’une cinquantaine[réf. nécessaire] de sites web, dont des sites d’actualités, des institutionnels et de magazines thermos filter water bottle.

Pour finir, il a réalisé des interviews avec le roi Mohammed VI (2002), Jacques Chirac (2002), Nicolas Sarkozy (2003) waterproof cover for bag, Lionel Jospin (2002) et Jean-Louis Borloo (?), et en 2002, il a fondé le Forum citoyen des cultures musulmanes en France[réf. nécessaire].

Auteur de 89 propositions pour une France juste (2002) et d’un livre sur les perspectives d’avenir du Maroc sur les plans économique, social, culturel et religieux, Regard sur le Maroc de Mohammed VI (2006, Michel Lafon), il a également réalisé plusieurs travaux de recherche dont La libéralisation de l’audiovisuel marocain et la SNRT (Société nationale de radiodiffusion et de télévision), Les Relations Maroc Espagne en collaboration et pour le compte de l’Institut royal des études stratégiques, ou encore portant sur la gestion publique du champ religieux marocain et l’institutionnalisation de l’islam en France.

Bicentric polygon

In geometry, a bicentric polygon is a tangential polygon (a polygon all of whose sides are tangent to an inner incircle) which is also cyclic — that is, inscribed in an outer circle that passes through each vertex of the polygon. All triangles and all regular polygons are bicentric. On the other hand, a rectangle with unequal sides is not bicentric, because no circle can be tangent to all four sides.

Every triangle is bicentric. In a triangle, the radii r and R of the incircle and circumcircle respectively are related by the equation

where x is the distance between the centers of the circles. This is one version of Euler’s triangle formula.

Not all quadrilaterals are bicentric (having both an incircle and a circumcircle). Given two circles (one within the other) with radii R and r where





R


&gt waterproof cover for bag;


r




{\displaystyle R>r}






p


=






R


+


x



r







{\displaystyle p={\tfrac {R+x}{r}}}


and





q


=






R






x



r





.




{\displaystyle q={\tfrac {R-x}{r}}.}


Every regular polygon is bicentric. In a regular polygon, the incircle and the circumcircle are concentric—that is, they share a common center, which is also the center of the regular polygon, so the distance between the incenter and circumcenter is always zero. The radius of the inscribed circle is the apothem (the shortest distance from the center to the boundary of the regular polygon).

For any regular polygon, the relations between the common edge length a, the radius r of the incircle, and the radius R of the circumcircle are:

For some regular polygons which can be constructed with compass and ruler, we have the following algebraic formulas for these relations:

Thus we have the following decimal approximations:

If two circles are the inscribed and circumscribed circles of a particular bicentric n-gon, then the same two circles are the inscribed and circumscribed circles of infinitely many bicentric n-gons. More precisely, every tangent line to the inner of the two circles can be extended to a bicentric n-gon by placing vertices on the line at the points where it crosses the outer circle, continuing from each vertex along another tangent line, and continuing in the same way until the resulting polygonal chain closes up to an n-gon. The fact that it will always do so is implied by Poncelet’s closure theorem uses for meat tenderizer, which more generally applies for inscribed and circumscribed conics.

Moreover, given a circumcircle and incircle, each diagonal of the variable polygon is tangent to a fixed circle.